Réalisateur

Ariel Winograd

1 Film dans la collection

Ariel Winograd (né à Buenos Aires en 1977) savait déjà qu'il voulait faire du cinéma alors qu'il n'avait que 10 ans. Effectivement, il étudia plus tard la réalisation à la Universidad del Cine à Buenos Aires. Etudiant, il tournait plusieurs courts-métrages qui gagnèrent des récompenses internationales tout en ajoutant vidéoclips, documentaires et programmes télé à son répertoire. Après son diplôme, Winograd partit suivre plusieurs ateliers et stages d'écriture et de réalisation à l'étranger. Il écrivit son premier film, autobiographique, dont il assura la réalisation, en 2006 avec Cara de queso (Tête de fromage). La comédie, magnifiquement interprétée enthousiasma avant tout le jeune public qui fut enthousiasmé par cette fraîcheur de la narration, inhabituelle pour le cinéma argentin. Mi primera boda (Mon premier mariage) suivait en 2011, écrit par Patricio Vega qui s'était inspiré du mariage de Winograd lui-même. Le film, avec un casting prestigieux (avec entre autres Natalia Oreiro et Daniel Hendler), attirait pas de 300'000 spectatrices et spectateurs dans les salles et fit ainsi une des meilleures recettes de cette année-là.
Dans les années suivantes, Winograd dirigeait Vino para robar (Berner un voleur, avec Valeria Bertucelli et Daniel Hendler, 2013), Sin hijos (Sans enfants, avec Diego Peretti et Maribel Verdú, 2015) et Permitidos (Pas de triche, avec Lali Espósito et Martín Piroyansky, 2016) et consolidait ainsi sa réputation auprès du public argentin. En 2017, Winograd pouvait célébrer une belle réussite avec Mamá se fue de viaje (Dix jours sans Maman, avec Diego Peretti et Carla Peterson) qui fut le plus grand succès argentin de l'année avec ses 1,7 millions de billets vendus. Les deux années suivantes, il réalisait deux films au Mexique avec des producteurs locaux: Todos caen (avec Martha Higareda et Omar Chaparro) et Backseat Driver (avec Mauricio Ochmann et Omar Chaparro) qui bénéficiaient déjà de nombreux échos positifs, aussi bien au Mexique qu'aux Etats-Unis.

Filmographie

2020 EL ROBO DEL SIGLO (The Heist of the Century)
2018 Y CÓMO ES ÉL? (Backseat Driver)
2017 
TODOS CAEN
2017 
MAMÁ SE FUE DE VIAJE (Ten Days without Mom)
2016 
PERMITIDOS (Permis de tromper)
2013 
SIN HIJOS (No Kids)
2013 
VINO PARA ROBAR (To Fool a Thief)
2011
 MI PRIMERA BODA (Mon premier mariage) 
2006
 CARA DE QUESO (Tête de fromage)

El robo del siglo (Flyer)

El robo del siglo (2020)

En 2006 eut lieu le hold-up «du siècle» dans une banque de Buenos Aires. Tout avait été préparé minutieusement et réussi de main de maître. Ils étaient six, ils furent finalement rattrapés, mais une grande partie du butin n’a jamais été retrouvée. On savait que la philosophie et l’art pouvaient mener à tout. Même au hold-up? El robo del siglo le prouve. Suite

Dans les cinémas:

  • Delémont: dès le 16 décembre
  • Genève: dès le 16 décembre
  • La Chaux-de-Fonds: dès le 16 décembre
  • Lausanne: dès le 16 décembre
  • Neuchâtel: dès le 16 décembre