Air Doll

Image de

Hideo est un employé modeste et ordinaire. De retour chez lui, chaque soir, il parle de ses journées à Nozomi qui l'écoute en silence. Et pour cause, Nozomi est une poupée gonflable, succédané de compagnie pour cet homme seul. Pourtant, Nozomi est plus que cela, car, Hideo une fois parti au travail, la poupée devient femme. Elle sort, découvre ce monde dont elle ignore tout, avec la naïveté d'une enfant. Elle trouvera même un travail dans une boutique de location de vidéo où elle pourra croire trouver une âme sœur, qui lui ressemble, dans la personne d'un jeune collègue qui lui avoue que, lui aussi, ressent un vide intérieur. Cette nouvelle parabole de Hirokazu Kore-eda décrit une société japonaise, monde industrieux et aseptisé, où les conventions sociales basées sur la réussite professionnelle poussent hommes et femmes dans une solitude que seuls les fantasmes peuvent encore briser.

«J'ai appris que si vous voulez qu'une personne se livre, il faut la regarder bien en face. De cette façon, je recréais du naturel. C'est aussi une forme de politesse. Ça ne veut pas dire que je rejette les auteurs qui n'appliquent pas cette façon de faire. Prenez Hitchcock, que j'admire. Il procède différemment, et pourtant lui comme moi cherchons à créer du suspense. Le mien, c'est dans le quotidien qu'il se cache.» Hirokazu Kore-eda

artwork

Fiche technique

Titre original
Kûki ningyô
Titre
Air Doll
RĂ©alisation
Hirokazu KORE-EDA
Pays
Japon
Année
2009
Scénario
Yoshiie Goda, Hirokazu Kore-eda
Montage
Hirokazu Koreeda
Musique
World's End Girlfriend
Image
Pin Bing Lee
Son
Yutaka Tsurumaki
Costumes
Sachiko Ito
DĂ©cors
Yohei Taneda
Production
TV Man Union
Formats
35mm, DVD, DCP
Durée
116 min.
Langue
Japanisch/d + f
Interprètes
Du-na Bae (Nozomi), Arata (Junichi), Itsuji Itao (Hideo), JĂ´ Odagiri, Sumiko Fuji, Tasuku Emoto, Mari Hoshino, Ryo Iwamatsu, Tomomi Maruyama, Miu Naraki, Masaya Takahashi, Susumu Terajima

Voulez-vous montrer ce film?

Merci de remplir ce formulaire.

Date(s) de projection Projection(s)
Organisation

Revue de presse

«Un des meilleurs films sortis en 2010!»

20minutes

«Da ist einmal mehr die Magie, das Feingefühl, die liebevolle Ironie von Kore-eda am Werk, sein Gespür für die menschliche Unsicherheit und die richtigen Fragen im falschen Moment... AIR DOLL ist ein Film über die Frage, was es bedeutet, ein Mensch zu sein, und was es allenfalls bedeutet, für andere ein Mensch zu sein... Noch lebenswerter aber machen das Leben ganz unzweifelhaft die Filme von Hirokazu Kore-eda.»

Michael Sennhauser, Radio DRS

«Der erste Höhepunkt in Cannes: Hirokazu Kore-edas japanisches Märchen „Air Doll“ überragt die Konkurrenz... Wie die vielseitige Koreanerin Bae Doo Na diese Transformation spielt, ist ein subtiles Ereignis. Ihre ruckartigen Bewegungen werden geschmeidig, die ausdruckslosen Augen neugierig: Naiv wie Pinocchio geht die Puppenfrau durch die Welt, sogar bis zu ihrem Schöpfer: Sie will verstehen, was Menschsein ausmacht. Aber schliesslich muss sie erkennen, dass die Grossstadtmenschen in ihrer Einsamkeit ein ähnliches Gefühl der Leere plagt wie sie selbst: „Ein Herz zu bekommen ist herzzerreißend“, lautet die melancholische Bilanz dieses sanft fließenden und eigentümlich rührenden Films.»

Christoph Huber, Die Presse

"Air Doll" is aesthetically so exquisitely packaged, and so tenderly directed by Hirokazu Kore-eda that the urban fairytale about an inflatable sex doll come to life gradually unfurls as an achingly beautiful meditation on loneliness and longing in the city, and a reflective look on a consumerist culture that encourages easy substitutes and disposability, even of humans and feelings.»

Maggie Lee, The Hollywood Reporter