Ouaga Saga

Image de

Dans la capitale d'un pays d'Afrique, le Burkina Faso, une bande de jeunes tente de survivre et de prospérer face aux mille et une tentations. Aventures d'une bande de débrouillards, vivant dans un quartier démuni de Ouagadougou, qui cherche des espoirs plus ou moins fous. L'astuce et l'ingéniosité compensent l'argent qui manque souvent. La tristesse est bannie d'un mode de vie résolument optimiste. Rapines et petits boulots constituent le quotidien de cette lutte pour la vie.
Les uns réussiront modestement, les autres sombreront plus ou moins sans que, pour autant, ne se démente une grande solidarité de groupe...

Festivals & prix

FESPACO (Ouagadougou - Burkina-Faso) - 2005 - Prix «Graine de Baobab - Wandé»

Fiche technique

Titre originalOuaga Saga
TitreOuaga Saga
RéalisationDani Kouyaté
PaysBurkina Faso
Année2005
ScénarioMichel Mifsud, Jean Denis Berenbaum
MontageJean Daniel Fernandez
MusiqueMoctar Samba
ImageJean-Claude Schiffrine
SonFrancis Baldos
Costumes
DĂ©cors
ProductionAgnès Datin
Formats35mm, DVD, Blu-ray, DCP
Durée90 min.
LangueFranzösisch/d/f
InterprètesAmidou Bonsa, Sébastien Bélem, Aguibou Sanou, Thomas Ouédraogo, José Sorgho, Yacouba Dembélé, Gérôme Kaboré, Delphine Ouattara, Yasminh Sidibé

Fiche technique

Titre originalOuaga Saga
TitreOuaga Saga
RéalisationDani Kouyaté
PaysBurkina Faso
Année2005
ScénarioMichel Mifsud, Jean Denis Berenbaum
MontageJean Daniel Fernandez
MusiqueMoctar Samba
ImageJean-Claude Schiffrine
SonFrancis Baldos
Costumes
DĂ©cors
ProductionAgnès Datin
Formats35mm, DVD, Blu-ray, DCP
Durée90 min.
LangueFranzösisch/d/f
InterprètesAmidou Bonsa, Sébastien Bélem, Aguibou Sanou, Thomas Ouédraogo, José Sorgho, Yacouba Dembélé, Gérôme Kaboré, Delphine Ouattara, Yasminh Sidibé

Voulez-vous montrer ce film?

Merci de remplir ce formulaire.

Date(s) de projection Projection(s)
Organisation

Revue de presse

"Man verlässt den Film mit einem Schmunzeln, hat oft gelacht und sich anstecken lassen; Tanz, Gesang und Musik sind allgegenwärtig und mitreissend. Man fängt an, beim Zuschauen mit dem Fuss zu wippen. Dani Kouyaté, Ihr Film ist eine Wohltat in der heutigen Zeit. Ich bedanke mich bei Ihnen."

Laurence Bisang, Radio Suisse Romande

"Geschickt setzt Kouyaté die Stilmittel verschiedener Genres ein - vom Dokumentarischen bis zum Fantasy-Spektakel - und greift dabei herzhaft in die Trickkiste."

Catherine Silberschmidt, NZZ

"Das ist afrikanisches Wohlfühlkino, und die darin beschworene Lebensfreude kauft man dem Film weitgehend als authentisch ab. Sinn macht ein Film wie Ouaga Saga nicht zuletzt als Gegenakzent zu den ernüchternden Afrikabildern, welche gewöhnlich in die hiesigen Studiokinos gelangen."

Valentin Rabitsch, Aargauer Zeitung

"Eine Hommage an die Jugend von Ouagadougou und ihren Optimismus. Der Film ist ein modernes, wohlwollendes Märchen, das einlädt, ein bisschen Verrücktheit und Optimismus zu teilen."

Journal Sidwaya (Ouagadougou)

Dani Kouyatés zauberhafter Film über die Träume junger Afrikaner ist alles andere als ein sorgendurchfurchter Dokumentarfilm und blendet Afrikas Probleme dennoch nicht aus. Das macht ihn unwiderstehlich. So bescheiden die Handlung, so sehr besticht Ouaga Saga durch seinen unbekümmerten Umgang mit der Erzähllogik, ähnlich einem Märchen oder guten Kinderbuch.

Basler Zeitung

"Umso mehr fällt die fröhliche Gangart von Ouaga Saga auf. Als Hommage an die Hauptstadt von Burkina Faso deklariert, verweigert sich der Film jeglicher pessimistischen Perspektive und zeigt eine Gruppe von befreundeten Jugendlichen, die sich mit Gelegenheitsjobs, luschen Streichen und vor allem mit Träumen von einer besseren Zukunft durchschlagen."

Valentin Rabitsch, Aargauer Zeitung

"Ohne Ouagadougou keine Ouaga Saga: Die Hauptstadt Burkina Fasos ist nicht nur Schauplatz der afrikanischen Gaunerkomödie; ihr quirliger Lebensrhythmus prägt die Atmosphäre des Films, die Musik und seine Hauptfiguren."

Kathrin Halter, ZĂĽritipp

"En évitant de sombrer bêtement dans les stéréotypes à la mode que, pourtant, il se charge d'imiter au gré de sa propre inspiration, Kouyaté ne tarde pas, aussi, en plus de la ville et de la jeunesse, de magnifier le cinéma dont il emprunte librement comédie, animation, fantastique, de nombreux morceaux devenus des classiques."

Freddy Buache, Le Matin Dimanche

"Dani Kouyaté hat einen sehr schönen Film gedreht, voller Träume und Hoffnungen. Ganz besonders gefällt mir daran, dass sich die Jugendlichen ob ihrer Gerissenheit und ihrem Gaunertum bewusst werden, dass man arbeiten muss, um seine Träume zu verwirklichen."

Maman Kouyaté, Initiantin des Spezialpreises «Graine de baobabs - Wamdé»

"Il mêle, avec intelligence, l 'ironie au message pédagogique à peine indiqué, la réalité de son pays frappé durement par le chômage, la misère du quotidien et, par conséquent, le désespoir d ' une jeunesse pourtant fondamentalement joyeuse, contradictions q u ' il décrit par des atmosphères typiques."

Freddy Buache, Le Matin Dimanche

"Au bout du compte l'impression générale que laisse Ouaga Saga est un sourire, il y en a beaucoup dans le film et c'est contagieux, les rires aussi, les danses, les chants, la musique est très présente et entraînante et quand on regarde le film on tape le rythme du pied. Dani Kouyaté votre film nous fait vraiment du bien c'est bon à prendre par les temps qui courent et je vous en remercie."

Laurence Bisang, Synopsis, RSR la 1ère.

«Ouaga Saga» est une comédie urbaine.

Avec ce nouveau film, je compte traduire une réalité burkinabé contemporaine où s'inscrivent préoccupations économiques, chômage des jeunes, volonté de réussite, ébranlements sociaux... sans toutefois tomber dans une vision pessimiste ou négative.

Plusieurs éléments, personnages et circonstances, caractéristiques des souvenirs ouagalais de ma propre enfance s'y trouvent; cet univers positif et jovial, la folie de vivre, l'amour du Cinéma, l'art du «système D» comme Débrouille...

«Ouaga Saga» est un hommage à la ville de Ouagadougou.

Notre capitale croit au cinéma. Elle passe même pour la «Capitale du Cinéma Africain».

Je compte restituer sa folie, son dynamisme, sa diversité, et sa vitalité en faisant d'elle un protagoniste central du film.

«Ouaga Saga» est un conte moderne.

L'utilisation des effets spéciaux est un des partis pris artistiques et techniques déterminants pour l'esprit de «OuagaSaga». Ces «trucages» viendront appuyer le ton comique et léger du film, lui donnant ainsi le caractère fantastique et «populaire» propre à la magie du conte. Pour cela le tournage s'est fait en Numérique Haute Définition, idéal pour ce type de travail.

Dani Kouyaté