Tel Aviv On Fire

Pas évident de tourner une comédie sur un thème aussi chaud que l’occupation de la Palestine. Eh bien, Sameh Zoabi relève le gant et réussit à nous faire rire avec Tel Aviv on Fire. Exercice d’autant plus réussi que le jeune réalisateur n’élude pas la situation politique réelle. Tout au plus adoucit-il les protagonistes. Mais n’est-ce pas là le but de toute comédie?

Micmac à Ramallah
Nous sommes en 1967, Tala, une jeune activiste palestinienne, est à Paris pour voler des plans d’invasion à un général israélien qu’elle doit séduire et abattre si nécessaire. Telle est l’intrigue d’une sitcom palestinienne qui colle à leurs télévisions les ménagères des deux côtés du mur de séparation. Engagé par son oncle, le producteur, Salam y travaille corrigeant les dialogues en hébreu des acteurs et l’arabe sommaire de la star internationale tenant le rôle principal. Habitant Jérusalem, il doit passer le mur tous les jours. C’est là qu’il a l’idée malencontreuse de tester un dialogue avec une soldate israélienne. Ni une, ni deux, le voici menotté face au commandant lisant un scénario où on parle de bombe … Un commandant dont la femme, elle aussi, suit la sitcom avec passion. L’officier voit là une bonne occasion d’épater son épouse et de réviser une histoire qu’il juge trop antisioniste.

On ne dira plus rien des aventures du pauvre Salam obligé de naviguer à vue au gré des récriminations des uns et des autres. Tel Aviv on Fire est une réussite. Sameh Zoabi arrive à nous faire rire sur un sujet qui, a priori, n’a rien de gai: une situation politique bloquée pour longtemps. Cependant, ce rire n’a rien de moqueur, et encore moins d’humiliant, car il n’évacue pas la réalité de cette région où la vie des Palestiniens est balisée par ces queues aux barrages de l’armée d’occupation, où la méfiance envers l’autre semble insurmontable alors qu’ils aiment tous le même houmous. Au contraire, le réalisateur joue avec cela pour introduire les rebondissements les plus inattendus, ménageant un suspens gratiné quant à savoir comment son héros va se tirer du guêpier dans lequel il s’est mis. Après un final ébouriffant, on est d’accord avec les ménagères des deux bords: vivement la saison 2!
Martial Knaebel


BONUS à regarder


Weltpremiere Mostra dell'Arte cinematografica Venezia

BONUS à lire

Zone Critique

Interview Eye for Film

The International

Festivals & prix

Asia Pacific Screen Awards: Best Screenplay
Awards of the Israeli Film Academy: Best Screenplay, Best Film, Best Supporting Actor
Cork International Film Festival
Festival International de Film Saint-Jean-de-Luz:
Grand Prix     Rohena Gera, Prix du jury jeune     
Haifa International Film Festival: Best Film
Minneapolis St. Paul International Film Festival
Audience Choice Award World Cinema
Odessa International Film Festival 2019
Sarasota Film Festival Audience Award     
Seattle International Film Festival: Best Film
Golden Space Needle Award: Best Director
Tokyo International Film Festival
Transatlantyk Festival: Lodz
Venice Film Festival Interfilm Award Best Film
Venice Horizons Award, Best Actor &Best Film
Zurich Film Festival

artwork

Fiche technique

Titre originalTel Aviv On Fire
TitreTel Aviv On Fire
RéalisationSameh Zoabi
PaysPalestine
Année2018
ScénarioDan Kleinman, Sameh Zoabi
MontageCatherine Schwartz
MusiqueAndré Dziezuk
ImageLaurent Brunet
SonAlain Sironval, Pia Dumont
CostumesMagdalena Labuz
DécorsChristina Schaffer
ProductionTS Productions, Samsa Film, Lama Films, Artémis Productions
FormatsDVD, Blu-ray, DCP
Durée97 min.
LangueArabisch, Hebräisch/d/f oder i
Interpr√®tesYaniv Biton, Lubna Azabal, Kais Nashif, Nadim Sawalha, Maisa Abd Elhadi, Salim Dau, Yousef Sweid, Amer Hlehel, Ashraf Farah, La√ętitia E√Įdo

Fiche technique

Titre originalTel Aviv On Fire
TitreTel Aviv On Fire
RéalisationSameh Zoabi
PaysPalestine
Année2018
ScénarioDan Kleinman, Sameh Zoabi
MontageCatherine Schwartz
MusiqueAndré Dziezuk
ImageLaurent Brunet
SonAlain Sironval, Pia Dumont
CostumesMagdalena Labuz
DécorsChristina Schaffer
ProductionTS Productions, Samsa Film, Lama Films, Artémis Productions
FormatsDVD, Blu-ray, DCP
Durée97 min.
LangueArabisch, Hebräisch/d/f oder i
Interpr√®tesYaniv Biton, Lubna Azabal, Kais Nashif, Nadim Sawalha, Maisa Abd Elhadi, Salim Dau, Yousef Sweid, Amer Hlehel, Ashraf Farah, La√ętitia E√Įdo

Voulez-vous montrer ce film?

Merci de remplir ce formulaire.

Date(s) de projection Projection(s)
Organisation

Revue de presse

«In der Komödie von Sameh Zoabi wird der Schein einer TV-Serie geschickt mit dem Sein der Wirklichkeit verwebt. Ein ausgesprochen menschenfreundlicher Film.» Christoph Egger, NZZ

«Eine unterhaltsame Groteske auf den Nahostkonflikt.» Der kleine Bund

«Eine geniale Komödie!» Variety

«Sehr menschlich und sehr unterhaltsam.» Michael Sennhauser, Radio SRF

«Regisseur und Autor Sameh Zoabi jongliert geschickt zwischen bunter Fiktion (TV) und staubiger Wirklichkeit, zwischen den Grenzen - spritzig, komisch, spitzbübisch. Vergnüglich trotz trister Realität.» Rolf Breiner, Textatur

«Tel Aviv on Fire ist erfrischenderweise nicht rechthaberisch trennend, sondern lustvoll-ironisch verbindend. Letztlich ist Tel Aviv on Fire kein Film über den Nahost-Konflikt, sondern eine allzumenschliche Infragestellunng dieser jahrzehntelangen Behauptung, dies- und jenseits künstlich errichteter Mauern würden fremde Wesen mit unvereinbaren Interessen leben.» Thierry Frochaux, P.S.

«Sameh Zoabis brillante Komödie zeigt die absurden Auswüchse des Israel-Palästina-Konflikts genauso auf, wie sie den alltäglichen Medienkonsum hinterfragt.» Daria Pezzoli-Olgiati, Medientipp

«Tel Aviv on Fire ist geprägt von herrlichen Dialogen und feinem Humor – und macht garantiert Lust auf Hummus!» AAKU Kulturmagazin

«In «Tel Aviv on Fire» bringt Regisseur Sameh Zoabi den Palästinakonflikt auf den Punkt – mithilfe einer Soap. In kleinen Beobachtungen erzählt er mehr über den Konflikt als manch grosse Abhandlung. - Ob das aufgehen würde, wusste Sameh Zoabi allerdings nicht. Das erfuhr er erst letzten Herbst während der Uraufführung am Festival von Venedig. Da lachte das Publikum laut und herzlich. Er aber weinte vor Glück.» SonntagsZeitung, Matthias Lerf

«So raffiniert und unkonventionell wie in Tel Aviv on Fire wurden die israelisch-palästinensischen Spannungen auf der grossen Leinwand noch nie dargestellt. Es kommt zu herrlich schrägen Szenen und geistreichen Momenten, wenn filmische Fiktion (die TV-Serie) und Realität immer wieder unmittelbar miteinander verschmelzen.» Cineman

«Eine kluge Auseinandersetzung mit dem israelisch-palästinensischen Konflikt. Mit einem scharfen Blick auf den Medienkonsum und der entlastenden Kraft des Lachens zeigt dieser Film Möglichkeiten auf, wie man alltägliche Stereotypen uŐąberwinden kann und kooperative Zusammenarbeit entsteht.» forum Pfarrblatt

«Der beste Film im Wettbewerb des ZFF.» NZZ

«Mit überraschender Leichtigkeit streicht diese Komödie die Gemeinsamkeiten von Palästinensern und Israeli heraus.» Film Demnächst

«Ein witziger und warmherziger Blick auf ein geteiltes Land.» Hollywood Reporter

«C'est avec un talent d'humoriste saisissant que Sameh Zoabi réussit à tourner en dérision les situations les plus tragiques, laissant au public la possibilité d'écrire son propre scénario, celui quie devrait permettre aux deux parties d'échapper à la haine et à la violence.» RTS, Sophie Iselin

«Avec un humour salvateur et des personnages hauts en couleur, le cinéaste Sameh Zoabi lance ainsi un regard habile et malicieux sur le conflit israélo-­palestinien. Un régal!» 20 minutes, Marine Guillain

«Une comédie irrésistible, un humour salvateur et pacifique.» Télérama

«Par une série de quiproquos drolatiques, Sameh Zoabi tend, avec finesse et habileté, un pont au-dessus de deux antagonismes a priori irréconciliables. Par le rire, le réalisateur palestinien désamorce la tragique impasse du conflit israélo- palestinien.» La Croix

«Faussement léger mais extrêmement drôle, Tel Aviv on Fire est un petit bijou de comédie noire et acide comme on aimerait en voir plus souvent.» EcranLarge