Thèbes à l'ombre de la tombe

de Jacques Siron, Egypte, 2008
Image de
DVD
Une évocation poétique et musicale

Thèbes Ouest s’étend sur la rive gauche du Nil à Louxor, en Haute-Egypte. Là se croisent, s’ignorent et se heurtent l’antique Thèbes, la vie traditionnelle et le monde moderne. À l’ombre des tombes pharaoniques, à côté de la fameuse Vallée des Rois et des grands temples funéraires, la vie quotidienne des villages vibre au rythme mystérieux de sa beauté. L’essentiel reste secret pour le flot de touristes venant de toute la planète. Mais les bulldozers rasent les villages bâtis sur des tombes antiques: un grand projet archéologique et touristique prend leur place.

L’évocation poétique et musicale est presque muette : les mots sont abandonnés. La parole est à la musique et aux images. Elles invitent à prendre le temps d’écouter et de regarder, à goûter à mille et une histoires surprenantes, énigmatiques, cocasses, splendides, tragiques, à s’embarquer dans le désordre apparent de la vie et de la mort. Les magnifiques images de Pio Corradi se découvrent sans commentaire, nues dans leur vigueur et leur sensibilité. Et ce sont les musiques du Trio Afrogarage qui jouent la voix du poète, aux résonances lyriques, ironiques et frémissantes, entre le chant et le cri.


Internet:
http://www.siron.name
http://www.siron.name/film_TT.html
artwork

Fiche technique

Titre original
Thèbes à l'ombre de la tombe
Titre
Thèbes à l'ombre de la tombe
RĂ©alisation
Jacques Siron
Pays
Egypte
Année
2008
Scénario
Jacques Siron
Montage
Jacques Siron
Musique
Christoph Baumann, Jacques Siron, Dieter Ulrich
Image
Pio Corradi
DĂ©cors
Assistenz: Christine Gerber, Abdu Osman
Production
Assoc. Thèbes & Tombe, tsr, trigon-film
Formats
35mm, DVD
Durée
83 min.
Langue
Französich, Deutsch, Englisch
Interprètes
Dokumentarfilm

Voulez-vous montrer ce film?

Merci de remplir ce formulaire.

Date(s) de projection Projection(s)
Organisation

Revue de presse

Der Filmemacher und Musiker Jacques Siron möchte uns mit seinem «anderen» Dokumentarfilm, der aus betörenden Bildern von Kameramann Pio Corradi und einem Geräusche-Sound-Teppich des Trios Afrogarage besteht, auf eine Reise des reinen Schauens mitnehmen: In ruhigen Bildern und repetitiven Tönen werden wir in die Alltagsrituale des kleinen Dorfs eingeführt.
NZZ, Alexandra Stäheli

Regisseur Jacques Siron, der als Bassist von Afrogarage eine Doppelfunktion wahrnimmt, ist eine musikalische Bilderreise geglückt, die an die besten Traditionen des essayistischen Musikfilms anknüpft... Es beginnt etwas Magisches: Musik und Bilder fangen an immer mehr zu verschmelzen, die Schnitte werden schneller, manches wird nur noch kurz angetippt, das Piano setzt prägnante rhythmische Akzente, das Geschehen wird komplexer, aber Strukturen treten nun immer klarer hervor, bisweilen wird einem schwindlig in dieser Symphonie aus Bildern, Rhythmen und Klängen.
Independent Pictures

Siron verzichtet auf einen Kommentar. Er konstruiert sein Porträt von Theben aus dem Zusammenspiel von ausdrucksstarken Bildern (Kamera: Pio Corradi) und den meditativ-jazzigen Klängen und Stimmexperimenten des Trios Afrogarage, bei dem Siron selber Bass spielt und singt.
BAZ, Nathalie Baumann

Le cinéaste, musicien et compositeur Jacques Siron invite à une évocation poétique et musicale où il s'agit de prendre le temps d'écouter et de regarder, de goûter à mille et une histoires surprenantes, énigmatiques, cocasses, splendides, tragiques.
Le Matin