Film

Notre-Dame du Nil

Atiq RahimiRwanda – 2019
TRAILER

Perché sur une colline, un pensionnat pour jeunes filles tenu par des religieuses. «Notre-Dame du Nil» forme la future élite rwandaise. Même si l’ambiance semble joyeuse, l’appartenance sociale prend très vite le dessus: au Rwanda, en 1973 déjà, l’animosité des Hutus vis-à-vis des Tutsis pouvait mener à l’horreur. Et quoi de mieux qu’une école pour illustrer les démons qui hantent une société?

«Notre-Dame du Nil» est un pensionnat typique, les jeunes filles, même si elles ont devant elles des avenirs plutôt prestigieux, y sont tenues par une discipline de fer et à des tâches domestiques telles que lessive, nettoyage et entretien des abords de l’institution – en particulier maintenir propre et en bon état la statue de la Vierge à laquelle est dédiée l’école. Ces élèves sont filles de ministre (Gloriosa), d’ambassadeur ou de haut fonctionnaire. La majorité est hutu, mais la mère supérieure admet aussi un quota de jeunes filles tutsi comme Virginia et Veronica. Rentrant de vacances, ces jeunes filles apportent avec elles quelques cadeaux, et surtout l’hostilité contre les Tutsi qui prévaut déjà à l’extérieur. Gloriosa endommagera la statue en voulant lui donner un nez plus «hutu». Pour se protéger, elle accusera les Tutsi.

D’emblée, soulignons la fantastique beauté des images et le travail énorme accompli par le chef opérateur Thierry Arbogast, pour sa deuxième collaboration avec le réalisateur afghan Atiq Rahimi. Il faut imaginer les prouesses à accomplir pour obtenir un tel résultat dans les conditions précaires d’une province intérieure rwandaise. Cependant, cette beauté de la nature, des visages et des corps n’a rien de gratuit. Elle vient en contrepoint à la violence, sociale d’abord, puis carrément physique et meurtrière, engendrée par le récit historique racisé entretenu par les autorités politiques rwandaises de l’époque et qui mènera au massacre génocidaire de 1994. De ce point de vue, Notre-Dame du Nil revêt une importance particulière, pointant la responsabilité des premiers colons, et de l’Église, par l’introduction de caractères raciaux dans une société qui n’en avait pas. Voici un film que les écoles et collèges devraient absolument montrer car il s’agit d’un matériel pédagogique extraordinaire.

Martial Knaebel

BONUS:

Une interview du réalisateur Atiq Rahimi

UNESCO - Une étude sur le génocide 1994

Titre original Notre-Dame du Nil
Titre allemand Notre-Dame du Nil
Titre français Notre-Dame du Nil
Autres titres Our Lady of the Nile
Réalisation Atiq Rahimi
Pays Rwanda
Formats DCP
Scénario Atiq Rahimi, nach dem Roman „Notre-Dame du Nil“ von Scholastique Mukasonga,
Montage Hervé de Luze, Jacqueline Mariani
Image Thierry Arbogast
Son Dana Farzaneh Pour, Mathieu Cox
Equipment Françoise Joset
Costumes Jean Baptiste Ntezimana, Nathalie Leborgne
Production Les Films du Tambour
Durée 93 Min.
Langue Französisch, Kinyarwanda/d/f
Acteurs
Amanda Mugabezaki Virginia (Santa Amanda Mugabezaki)
Albina Kirenga Gloriosa (Albina Sydney Kirenga)
Malaika Uwamahoro Immaculée (Angel Uwamahoro)
Clariella Bizimana Veronica
Belinda Rubango Modesta (Belinda Rubango Simbi)
Ange Elsie Ineza Frida
Kelly Umuganwa Teta Goretti
Pascal Greggory Fontenaille
Carole Trevoux La mère supérieure
Alida Ngabonziza Dorothée
Khadja Nin La Reine
Distinctions

Toronto International Film Festival 2019, Opening Film

Berlinale Youth Jury Generation 14plus: Crystal Bear for the Best Film

«Ein aufrüttelnder Film.» WOZ, Catherine Silberschmidt

«Wie wenig es braucht, in einer angespannten Lage einen Funken zum Inferno anwachsen zu lassen, bringt dieser Film eindringlich rüber.» PS Zeitung, Thierry Frochaux


«Das eindrücklich fotografierte Drama von Atiq Rahimi erzählt exemplarisch, wie es passieren konnte, dass in Ruanda 1994 innerhalb weniger Monate eine Million Tutsi ermordet wurde.» NZZ, Frank Heer 

«In poetischen Bildern verbindet der Film stilsicher politische Realität mit geistiger Kultur, christliche Moral und traditionelle Rituale mit sich aus den Untiefen der Geschichte erhebenden mysteriösen Figuren.» cineman​, Irene Genhart

«Notre-Dame du Nil berührt und fesselt zugleich. Dem Film gelingt der schwierige Balanceakt zwischen Traum und Wirklichkeit, Natur und Mensch, Vergangenheit und Gegenwart, Nähe und Distanz. Die Geschichte entfaltet sich langsam und in stimmigen Bildern, die von kunstvoll-poetisch bis hin zu erbarmungslos brutal reichen. Dadurch entwickelt sich eine durchgehende Spannung, die den immer schärfer werdenden Konflikt spürbar werden lässt.» outnow, Sule Durmazkeser

«Ce drame apporte un regard pédagogique implacable.» 20minutes

«Un film où la beauté de la nature et la blancheur virginale dont sont vêtues les étudiantes semblent suspendues à l’éternité. Avant que le sang ne vienne les éclabousser.» Le Monde

«Atiq Rahimi signe un long-métrage subtil, à la fois effrayant et délicat.» L'Express

«Un film poétique, historique et politique à la fois.» RFI







Dossier_Medien (409 kB)

Dossier_presse (2508 kB)

Fiche_pedagogique (1342 kB)

Flyer (1245 kB)

Pressbook (3267 kB)

Werberatschlag (665 kB)

© COPYRIGHT

Les textes ainsi que tout le matériel visuel et sonore fourni sur le site de la fondation trigon-film sont destinés à la rédaction d'articles promotionnels sur les films respectifs. Le matériel est mis gracieusement à disposition à des fins de rédaction d'articles promotionnels sur les différents films. Tout autre usage est défendu en vertu des dispositions sur le copyright et n'est pas possible sans accord écrit par trigon-film. Le partage - contre rémunération ou non - du matériel avec des tierces personnes est interdit. Le copyright © trigon-film.org est obligatoire. En utilisant notre matériel, vous acceptez les conditions relatives au copyright.

Dans les cinémas

  • Delémont, La Grangre: le 30 septembre
  • Le Sentier: le 5 janvier
  • Martigny, Casino: le 17 novembre