Une grève éclate dans une usine. Il y a deux groupes de grévistes : emmené par Madjeumbe, le premier exige des augmentations et la réintégration des collègues licenciés; le deuxième serait plus enclin à composer avec la direction. Les débats donnent l'occasion au griot de conter deux hauts faits du passé : tout d'abord la fierté d'un chef, Diéri, qui refusa de se plier à la loi des premiers colons européens; enfin, une danseuse célèbre prenant fait et cause pour ses compatriotes, exploitées comme servantes par les riches citadins. Pendant ce temps, la grève continue.

Jom est un mot wolof qui n'a pas d'équivalent en français. Le Jom, c'est la dignité, le courage, le respect, c'est l'origine de toutes les vertus. Une certaine beauté du geste, la fidélité à l'engagement, le respect d'autrui et de soi-même. Le Jom nous protège de l'absurdité de la vie. Il nous interdit de mentir, d'avoir peur. Il nous éloigne des humiliations.

Titre original Jom
Titre allemand Jom oder die Geschichte eines Volkes
Titre français Jom ou l´histoire d´un peuple
Autres titres Jom or the Story of the People
Réalisation Ababacar Samb Makharam
Pays Sénégal
Formats 35mm
Scénario Ababacar Samb Makharam
Montage Alix Régis
Musique Lamine Konté
Image Peter Chappel, Orlando Lopez
Son Jules Diagne
Production Momar Soukey N'Diaye für Baobab Film, Dakar; ZDF, Mainz
Durée 80 Min.
Langue Wolof/d/f
Acteurs
Oumar Seck Diéri
Oumar Gueye Khaly
Amadou Lamine Camara Madjeumbe
Dumi Sena Koura Thiaw
Fatou Sam Fall Frau Diop

Jom est un mot wolof qui n'a pas d'équivalent en français ni en anglais. Le Jom, c'est la dignité, le courage, le respect... c'est l'origine de toutes les vertus. Une certaine beauté du geste. La fidélité à l'engagement. Le respect d'autrui et de soi-même. Le Jom conditionne la vie et le comportement de milliers d'hommes en Afrique de l'Ouest. Pour eux, c'est lui qui fait l'homme et non sa naissance ou sa richesse. Le Jom nous protège de l'absurdité de la vie. Il nous interdit de mentir, d'avoir peur. Il nous éloigne des humiliations, des offenses... Le Jom est au-delà du bien et du mal. (Ababacar Samb Makharam) Ababacar Samb a filmé en 35mm panoramique, sur écran large, avec des couleurs qui ont peu à voir avec les nôtres. Il déploie les tons et rapports de couleur, de lumière, avec une infinie douceur, à l'image d'un récit qui esquisse, flâne, sans jamais vouloir prouver quoi que ce soit. Malgré l'abus du terme aujourd'hui, son utilisation pour des causes douteuses, c'est de morale, la morale indispensable à une Afrique digne de ses origines, ennemie des slogans et de la démagogie, que le cinéaste se fait le héraut.
L.Marco

© COPYRIGHT

Les textes ainsi que tout le matériel visuel et sonore fourni sur le site de la fondation trigon-film sont destinés à la rédaction d'articles promotionnels sur les films respectifs. Le matériel est mis gracieusement à disposition à des fins de rédaction d'articles promotionnels sur les différents films. Tout autre usage est défendu en vertu des dispositions sur le copyright et n'est pas possible sans accord écrit par trigon-film. Le partage - contre rémunération ou non - du matériel avec des tierces personnes est interdit. Le copyright © trigon-film.org est obligatoire. En utilisant notre matériel, vous acceptez les conditions relatives au copyright.