TGV

Image de
DVD

Rambo est seul maître à bord de son TGV tout bariolé, l'un de ces cars dits rapides, sur les pistes cabossées entre Dakar et Conakry. Il maintient le cap malgré les menaces des rebelles Bijagos ou de ses passagers, qu'elles viennent du ministre ou du féticheur. Rambo impose la démocratie directe et le concours de tous, surtout quand il s'agit de conjurer les pannes de son TGV?

Cette savoureuse galerie de portraits, brossés avec humour et finesse, symbolise les rapports de force à l'œuvre aujourd'hui en Afrique. Face aux tenants du pouvoir traditionnel - politicien, religieux, polygame - et à la suffisance des «oreilles rouges», les femmes et les jeunes répliquent sur le ton de la raillerie décapante. Tout comme la musique métissée de Wasis Diop, Moussa Touré joue la douceur, la mixité culturelle et la poésie pour conduire cette micro-communauté de destins à bon port. Entre road-movie et western, cette comédie satirique est une métaphore de toute l'Afrique, de ses paradoxes et de l'émancipation des jeunes et des femmes.

artwork

Fiche technique

Titre original
TGV
Titre
TGV
RĂ©alisation
Moussa Touré
Pays
Sénégal
Année
1997
Scénario
Moussa Touré, Alain Choquart, Catherine D'Hoir, Th. Delor
Montage
Josie Milievic
Musique
Wasis Diop
Image
Alain Choquart
Son
Dominique Levert
Production
Jean-François Lepetit, Flach Films France
Formats
35mm, DVD
Durée
90 min.
Langue
Wolof, Französisch/d/f
Interprètes
Makéna Diop, Bernard Giraudeau, Philippine Leroy-Beaulieu, Al Hamdou Traore, Joséphine Zambo

Documents

artwork artwork artwork artwork artwork artwork artwork artwork artwork

Voulez-vous montrer ce film?

Merci de remplir ce formulaire.

Date(s) de projection Projection(s)
Organisation

Revue de presse

«Ich bin Afrikaner, mit einem afrikanischen Blick, und ich mache afrikanisches Kino. [...] Aber nicht jenes afrikanische Kino das die Europäer meinen, das der Folklore, der Exotik, der Langsamkeit, nicht dieses lachende, naive Afrika. Dem verweigere ich mich kategorisch. Ich versuche Kino zu machen, mit dem man sich identifizieren kann.
Moussa Touré

Moussa Touré hat die schöne afrikanische Langsamkeit mit seinem Film TGV gestört. [...] Moussa Touré gehört zu einer neuen Generation von Filmemachern, die sich in der Weltkultur der Bilder bedienen, im Westen, Osten, Norden oder Süden, ein Phänomen, das Identitätsapostel misstrauisch verfolgen. Es geht ihm und anderen an verschiedenen Stellen der Erde arbeitenden Filmemachern darum, mit dem vorgefundenen Material der Gegenwart zu spielen, ohne es durch vorgeschaltete Kulturfilter in gut oder böse zu sortieren.
Reflexe, RadioDRS2