Heartstrings - Xin xiang

de Zhou Sun, Chine, 1990
Image de
Jingjing, dont les parents sont sur le point de divorcer, est envoy√© chez son grand-p√®re, dans une petite ville de province. Le vieil homme, ancienne vedette tr√®s populaire de l'Op√©ra de P√©kin, accueille sans chaleur cet enfant n√© d'un mariage qu'il n'approuvait pas. Jingjing, de son c√īt√©, n'est pas heureux de quitter la ville et ses copains pour ce trou perdu. Seul avantage: quitter les le√ßons de chant et de danses traditionnelles. Heureusement, Tante Lotus va tout faire pour r√©concilier les deux √™tres. Ayant perdu, lui sa femme morte tr√®s jeune, elle son mari disparu √† la fin de la guerre, Grandpa et Tante Lotus ont une relation tr√®s proche et tr√®s intime, fruit de leur pass√© commun √† l'Op√©ra de P√©kin. Lorsque Tante Lotus vient √† mourir, la solitude, le chagrin, viennent √† bout du vieillard qui sombre dans la mis√®re.

Festivals & prix

Golden Rooster f√ľr die beste Regie, Grosser Preis f√ľr die beste Kamera und den besten Ton, Festival Shanghai 1992
artwork

Fiche technique

Titre original
Heartstrings - Xin xiang
Titre
Heartstrings - Xin xiang
Réalisation
Zhou Sun
Pays
Chine
Année
1990
Scénario
Sun Zhou; Miao Yue
Montage
Shi Halyin
Musique
Zhao Jiping
Image
Yao Li
Son
Deng Jqinghua, Feng Lun Sheng
Décors
Shi Haiyin
Production
Pearl River Film Company of China
Formats
35mm
Durée
97 min.
Langue
Mandarin/d/f
Interprètes
Fei Yang (Jingjing, der Knabe), Zhu Xu (Grossvater), Wang Yumei (Tante Lotus)

Documents

artwork artwork artwork

Voulez-vous montrer ce film?

Merci de remplir ce formulaire.

Date(s) de projection Projection(s)
Organisation

Revue de presse

Seit den 70er Jahren greift die spirituelle Krise
mehr und mehr um sich. Zuerst wurden die
Intellektuellen davon erfasst. Aber heute hat sie
auch die einfachen Leute erreicht. Auch ich
kritisierte die Traditionen, als ich j√ľnger war.
Heute bin ich √ľberzeugt, dass man sie wohl
kritisieren kann, nicht aber zerstören soll.?
Sun Zhou


Un poème cinématographique
Heartstrings est dans le meilleur sens du terme
une oeuvre poétique. Le scénario, extrêmement bien
construit et laissant place au suspens, accentue
une mise en sc√®ne ma√Įtris√©e o√Ļ des com√©diens hors
pair, jeunes ou vieux, éclatent de talent.
Festival de films de Fribourg (catalogue)

Intelligemment et avec une sensibilité à fleur de
peau, Sun Zhou oppose la vieille tradition
représentée ici par cette vedette d'un art
pratiquement disparu à une Chine plus
contemporaine que personnifie bien s√Ľr l'enfant.
Ce film simple et poétique a le mérite immense
d'échapper au piège de la démonstration
académique. Maniant fort habilement l'émotion,
évitant la démagogie facile, le réalisateur opte
pour une histoire dont le caractère humain lui
confère une indéniable universalité.
Le Journal de Montréal

Un film tendre sur l'amitié, l'amour, la solit